Sainte-Marie-aux-Mines

Temple réformé

Temple réformé à Sainte-Marie-aux-Mines © José Antenat

Temple réformé à Sainte-Marie-aux-Mines © José Antenat

DESCRIPTION DU LIEU

En 1634, pour se rapprocher du centre-ville, et parce que leur nombre ne cesse d’augmenter, les Réformés décident la construction du temple. Il est plus grand et compte 700 places. Ce temple appartient à la Réforme de langue française. Grâce au Traité de Ryswick (1697), il est encore debout aujourd’hui. L’édifice a conservé à l’intérieur sa disposition d’origine. À l’extérieur, il a l’allure d’une grande maison aux fenêtres ogivales. Au XIXe siècle, les industriels y ajoutent un clocher en 1807, et un orgue Callinet, actuellement inutilisable. Ayant classé le temple depuis 1993, le Ministère de la culture a initié un projet de restauration pour l’ensemble, dont l’exécution dépend de son bon vouloir.
La disposition du temple est originale : un grand rectangle. La chaire de style Renaissance est adossée au milieu du grand côté Nord-est. Devant, la table de communion de même style. La disposition des bancs facilite le rassemblement autour de la parole de Dieu et de la célébration des sacrements. Des tribunes courent sur les trois côtés. Sa sobriété oriente vers la méditation intérieure. 
La paroisse est propriétaire d’un mobilier intéressant. Outre les trois tombes cachées sous les tapis du temple, l’armoire des mineurs se trouve à la Maison de Pays (classée) ; deux tableaux commémoratifs (classés), dans la salle du Consistoire : ils sont peut-être les seuls en bois existant en Alsace.
 


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com