Temple-Neuf

Temple-Neuf

Temple-Neuf à Metz © M. Pira

Temple-Neuf à Metz © M. Pira

Description du lieu

Classé monument historique dès 1930, le Temple-Neuf, placé au cœur d’une ville annexée, reste le symbole du deuxième Reich allemand. L’inauguration eut lieu lors d’un culte solennel le 14 mai 1904 en présence de Guillaume II et de l’impératrice.

Conrad Wahn, créateur du lieu, s’est inspiré d’un plan polygonal en croix latine et du style rhénan du XIIème siècle pour faire de son chef d’œuvre un mélange néo-roman. Attardons-nous à son architecture : ici pas de calcaire jaune en usage partout à Metz mais un grès gris des Vosges ; le style gothique de la cathédrale toute proche ou celui typique du classicisme français du théâtre n’a pas cours. Guillaume II a demandé à l’architecte Conrad Wahn de faire contraste à tout point de vue et le temple emprunte donc des éléments d’architecture à de nombreux édifices romans de la Rhénanie moyenne datant des XIe et XIIe siècle.

Les caractéristiques sont les tours de façade coiffées d’un toit à pans coupés rhomboédriques, les galeries « naines » purement ornementales, à colonnettes de grès rose qu’on retrouve au-dessus du porche principal, du fronton ou du clocher, les renforts plats qui ornent les murs et que de petites arcatures dites lombardes, qui courent sous les toits, relient entre eux.

Le promeneur attentif verra à la base des arcs du portail, les symboles des évangélistes, qui encadrent l’agneau mystique doré du tympan, des animaux monstrueux courir sur les façades, des gargouilles en forme d’oiseaux ou de poissons…Le chevet, entre les deux bras morts de la Moselle, particulièrement pittoresque dans son cadre d’eau et de verdure, sera vu du Moyen Pont ou du quai des Régates au retour de la promenade. Le clocher central est visible du cœur de la ville, de la place Saint-Jacques notamment. Ses orgues sont remarquables.
 


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com